Sunday, 19 March 2017

Une longue année de fiançailles

Le 1 Octobre dernier, Alistair a posé la question – est ce que je voulais l’épouser ? Bon. Disons que après 6 ans ensemble, à se supporter probablement dans la ville la plus stressante au monde, puis dans un appart de 20m carrés encerclés par 12 colocs, puis enfin en mode desperate housewife un an à Singapour, ouais, je pense que les 60 ans qui vont suivre devraient être faisable.

Donc j’ai dit oui, et maintenant je me balade avec une bagouze au doigt, même qu’Alistair parfois me prend la main pour l’observer, et que je me fais engueuler parce que j’ai encore fait de la pâtisserie/me suis étalé de la crème sur les jambes avec et que du coup le diam’s (ou : le bout de verre, on sait pas) est un peu gras et ne brille plus de mille feux.

Moi, je lui avais toujours dit qu’une jolie bague Etsy a 50 balles ferait largement l’affaire, mais visiblement il n’était pas d’accord et aurait passé plusieurs mois à s’arracher les cheveux pour me trouver la bague parfaite. Déjà qu’il n’a plus grand chose sur le caillou – la légende raconte que sa mère l’aurait un peu poussé à me demander en mariage avant qu’il ne devienne complètement chauve et que je sois tentée de dire non.

Par ailleurs, saviez-vous qu’une bague est un excellent moyen de faire pression ?
Ie. Ah ouais, tu veux pas faire la vaisselle ? Je veux un pré-divorce, et je revends la bague !
Ah ouais, tu veux pas aller voir le dernier Ryan Gosling avec moi au cinéma ? Je veux un pré-divorce, et je revends la bague ! Etc, etc, ca marche pour tous types de situations vous verrez, et dans les 2 sens.

Ma bague. Lol.
Revenons en a sa mère d’ailleurs, c’est clairement la plus excited de la famille. A croire qu’elle ne se remet toujours pas de voir son fils enfin casé. Elle avait envoyé a Alistair, avant même qu’il ne pose la question, un colis de magazines de mariées à me donner, m’emaile régulièrement des suggestions d’endroit pour la réception, dans le Midi pour la plupart - on a dit que le mariage se ferait en Bretagne - et a prévu d’arriver avant nous pour notre semaine de repérage en Mai en France.

Mais le reste du coté British n’est pas en reste. Pour vous donner une idée, nous avons reçu pas moins 13 cartes de félicitations pour nos fiançailles, venant des parents, des cousins, des tantes, des amis de la famille. Vous-ai je dis que la tradition en Angleterre, c’est aussi d’exposer fièrement les cartes reçues à n’importe qu’elle occasion ? A défaut de cheminée, elles sont savamment étalées sur notre meuble télé, on a l'impression de démenager une carterie quand on veut regarder Netflix.

De mon coté, les réactions quand j’ai annoncé la nouvelle à ma famille ont été un peu plus discrétes :
- Mon père : a cru qu’il m’était arrivé un accident, paniqué par l’appel dans un français hésitant d’Alistair (car mise à part « je joue au foot avec mes amis » et « liberté égalité fraternité », il ne sait pas grand chose d’autre, ca va être folklo le jour J)
- Ma mère : “c'est bien, depuis le temps"
- Ma soeur : “bon bah si t’es contente alors je suis contente"
- Mon frère, alors qu’il venait nous rendre visite a Singapour : “Ah bah c’est bien” - Alistair était prêt à dégainer les photos de la bague sur son téléphone (on l’a ramenée chez le bijoutier le demain car elle était trop grande) mais s’est vite ravisé.

Faut dire que ca doit être génétique : mes parents se sont mariés quand j’étais en CM2 à la mairie, un soir après les cours. Chez les Alistair, on se marie à l’église, on fait pêter la tirelire pour l’occasion, et on ne peut commencer à se reproduire qu’après – pas de batards dans la famille.

D’ailleurs, en parlant tirelire, quelqu’un m’explique comment on est sensés financer un mariage ? Juste pour un truc dans la moyenne, aka une centaine d’invites, un endroit sympa mais pas tape à l’oeil ? Non parce que franchement, les propriétaires qui louent leur jardin et leur “orangerie éphémère” (aka barnum) à 3900e pour 2 jours, merci mais non merci. Sans mentionner les photographes à 1000 balles si on veut éviter les poses cache-cache derrière un arbre, les robes de mariées en papier crépon si on ose envisager mettre moins de 1000 euros dedans, le DJ à 800 balles, et sans garantie qu’il ne passe PAS du Patrick Sébastien en fin de soirée…

Le photographe qu'on a choisi. Lol.

Bref, mes économies retraites sont au point mort, et on a dit adieu rêves de lune de miel autour du globe : là, le plan une fois qu’on aura financé « le plus beau jour de notre vie » serait plutôt de déménager dans la chambre d’amis une petite semaine, à mater Nat Géo à la télé et se faire livrer des pizzas pour nous donner un peu de ce “hôtel feeling”.

Sinon, on peut réduire le nombre d'invités de 90% et organiser une petite kermesse dans le jardin de Papamaman #paschèr. Parce que la, on a 170 invités. Non pas qu’on soit super populaires, au contraire – team associaux -, mais après 7 ans à se balader, on a rencontré pas mal de monde. Mais bon, on se dit que y’aura ptêt vachement de monde qui risque de pas venir - saviez vous que seulement 50% de vos amis vous considèrent également comme un ami? Dépression bonjour. Donc du coup on en invite encore plus qu’on ne devrait pour éviter de se retrouver en tête à tête le jour J. Non je rigole. Alistair t’as pensé à inviter ton banquier ?

De toutes façons, j’ai l’impression que si on veut toujours le faire en Aout 2018, c’est trop tard. Ayant appelé pas mal de salles il y a quelques semaines (ok, 3 : ca se bouscule pas au portillon dans le Finistère Sud),  il ne leur restait que “quelques disponibilités” pour fin Aout 2018. Quelques disponibilités, un an et demi à l’avance. What ? Du coup, on débarque en Bretagne en Mai, et on va devoir imposer à la famille une dizaine de visites en 3 jours. Par avance, merci de votre patience Papa-Maman.

Bref, à J+155 du jour des fiançailles (gravés à jamais dans ma mémoire, la vue sur Singapour by night et les frites froides du room service) et J-531 du jour du mariage (date hypothétique dont j’aime la sonorité, à heure actuelle RIEN n'est booké), j’ai pas l’impression qu’on ait beaucoup avancé. Mise à part sur mon Pinterest (j’ai moins de 50 ans donc je sais comment le prononcer correctement), ouvert environ 4h après m’être faite embaguer. J’y ai pinné les gâteaux idéaux, mes robes de rêves (ah noooon ca c’est bon je l’ai trouvée!), la déco, les invitations.


Reste plus qu’à tout organiser/économiser.

PS. Je vous ai dit qu'il s'avére que la meilleure amie de la soeur d'Alistair portait exactement la meme robe que celle sur laquelle j'ai jeté mon dévolu ? Kill me.


Mon inspiration pour la robe. Lol. Bisous Carrie.

3 comments:

  1. C'est une jolie nouvelles les fiançailles!!! Pour l'organisation, ça ne doit pas être simple d'être à l'autre bout du monde! Courage :-)

    ReplyDelete
  2. Félicitations à vous deux.

    ReplyDelete
  3. Félicitations :) en effet ça coûte un incroyablement cher mais bon on est censé se marier une seule fois ;) bon courage pour les préparatifs et profite bien le jour J parce que ça passe vraiment trop vite ! Bisous

    ReplyDelete

Moi, les commentaires, j'adooore !