Monday, 22 December 2014

Malacca : Week-end dans la Malaisie vintage

Singapour est encadrée par la Malaisie et l’Indonésie, qui deviennent alors des destinations de choix lors des week ends.
Grosso modo, on a Bintan en Indonésie – playa - et Malacca en Malaisie – bouffe et culture.

En Octobre, lors d’un week end de 3 jours, on a choisi Melaka, parce que y’a pas que la bronzette dans la vie. Enfin... on a aussi (et surtout) choisi cette destination parce que, pour changer, on s’y est pris à la dernière minute, et c’était alors la seule destination qui était encore abordable.
Pourtant, Melacca a la reputation de ne pas etre ouf : pas grand chose à faire, crado, voire dangereux (tout est dangereux comparé à Singapour de toutes facons).  

Bref, un vrai week end "à defaut de mieux" en perspective. Et pourtant !

Melaka, c’est quoi ? (Et déjà : ça s’orthographie comment ?)
Melaka en malais, Malacca en anglais, Melacca pourquoi pas, est une ville portuaire fondée dans les années 1400, située sur le détroit de Malacca, connu pour ses pirates, est a seulement 4h de bus de Singapour –sans compter la pause “douane”. Elle a été colonisée par les Indonésiens, puis les Portugais, les Hollandais, les Britanniques, puis un petit peu les Japonais. Rien que ça. Et classée depuis peu au patrimoine mondial de l’Unesco. Rien que ça.
(Parenthèse culturelle refermée.)

On part de Singapour le samedi matin pour arriver dans notre hôtel vers midi. Vers 16h, une fois l’enregistrement fini et après nous avoir fait changer de chambre deux fois, nous sommes enfin prêts a sortir explorer la ville.
On découvre un centre-ville historique plutôt nice. 

Il y a quelques monuments, tels une église, un ancien hôtel de ville, des restes de la forteresse portugaise. Je ne suis pas sure que l’on ait tout vu – super organisation oblige - mais personnellement, j’ai surtout été charmée par le coté un peu old school de la ville, avec ses façades et ses magasins chinois tout droits sortis des années 60.


Dans cette petite rue, il y avait aussi un temple bouddhiste et un temple hindou


Place du centre ville, erigee sous colonie hollandaise








La ville est traversée par une rivière que tu peux longer en bateau. Beaucoup des maisons bordant la rivière sont peintes de couleurs vives ou ont des fresques, il y a des petits drapeaux malaysiens et des plantes partout, bref, c’est trop mignon – sauf le gros gecko croisé par hasard au bord de la rivière, pas trop mignon.








The attraction touristique a Malacca, c’est Jonker Walk, ou s’entassent les stands de souvenirs “100% Malacca” - mais on peut bizarrement en retrouver des similaires à Bangkok ou Kuala Lumpur… ah, la mondialisation.  On y trouve aussi beaucoup de petits stands de bouffe, comme les pomme de terres twister (testées et approuvées) ; les beignets de pate a crêpe au durian/haricot rouge/chocolat - courageuse mais pas téméraire, j’ai évidemment choisi chocolat ; les glaces panées -pas goutées, le grand regret du week end ; et les chendols, qui sont des espèces de spaghettis verts de gelée de riz – pas gouté, et là, je regrette pas trop.

De manière générale, ce week end aura été place sous le signe de la bouffe : mise à part les stands de Jonker Walk, la ville est connue pour ses rice chicken balls, des petites boules de riz aromatisées au bouillon de poulet, pour lesquelles on a fait la queue pendant 45 minutes, ndlr.  Ses laksas sont également réputés. C’est une soupe de nouilles et de crevettes au lait de coco, et c’est un de mes plats asiatiques préférés. Donc il n’y a pas eu besoin de me le dire deux fois. Donc, grosso modo, deux jours = plus deux kilos.



Regardez moi cette patate ! (celle de gauche)

Laksa

Beignet pate a crepe et durian/choco/mangue

Creme glacee panee

Et le soir, mise à part Jonker Walk qui est encore plus animée une fois le soleil couché, on peut admirer les disco-tuks-tuks tunés – Hello Kitty a la cote. Un vrai show son et lumière, car, pour être surs que tu les repères bien, ils ont la sono intégrée et passent du Lady Gaga ou du Gangnam style en boucle, et à fond. On a su résister à la tentation et on est rentrés sagement à pied.



Bref, Malacca – ou Melaka, hein- on approuve, on reviendra y balader nos prochains visiteurs.









Mr Boon Leong, LE monsieur bodybuilding malais



7 comments:

  1. Supers photos mais je suis vraiment fan des tucks tucks Hello Kitty!
    Je te souhaite de joyeuses fêtes! Gros bisous

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci Laetitia, a toi aussi ! Il y avait aussi une auberge de jeunesse 100% Hello Kitty mais je ne retrouve pas la photo !

      Delete
  2. Rah mais pourquoi je peux pas passer par Singapour au retour ? Ouiiiiiin !
    Bref ! Moi les petites crêpes, j'aurai choisi aux haricots rouges, j'suis fana !
    Ca m'a l'air pas mal comme ville, je ne suis pas très "asie" à la base, de peur du monde qui grouille, mais ça a l'air assez calme (ou c'est seulement sur tes photos ?)

    Mignon, en tout cas!
    A tout bientôt,
    Des bises !

    ReplyDelete
    Replies
    1. Disons que ca grouillait a un seuil tolerable ! Dis-toi que je n'ai jamais ete vraiment attiree par l'Asie non plus jusqu'a ce que je regarde... Pekin Express. Coup de coeur et depuis je ne m'arrete plus :D
      Faudra que tu passes me voir a l'occasion !! :) Bisous

      Delete
  3. Je t'avais posté un petit commentaire hier, ça a dû buggé ! Tout ça pour dire que ton article est très chouette et je trouve qu'il reflète bien Malacca :) Nous aussi on a fait la queue longtemps pour les boulettes de riz !!! Bonne année au passage, et bonne continuation à Singap' ! J'avais beaucoup aimé les feux d'artifice du nouvel au au Marina Bay, je ne sais pas si tu as eu l'occas' de ty rendre !

    ReplyDelete
  4. J'avais aussi vraiment beaucoup aimé Malacca :) Et j'ai passé le weekend avec des locaux adorables (donc j'ai pas pu dire non au durian puff haha)
    Si tu as aimé Malacca, je suis sure que tu aimeras Georgetown à Penang! ;)

    ReplyDelete
  5. Moi aussi j'ai l'imrpession d'avoir passé mon temps à manger à Malacca :)

    ReplyDelete

Moi, les commentaires, j'adooore !