Thursday, 29 May 2014

4 ans et 3 pays plus tard : le bilan

Il y a un peu plus de 4 ans, je quittais la France pour aller tenter ma chance à Hong-Kong, un peu à l’aveugle, ne sachant pas trop à quoi m’attendre.
Je me suis dit, en atterrissant à Hong-Kong : dans un an, je serais à nouveau dans cet aéroport, en train de prendre mon retour simple pour la France.

Mouais.

C’était il y a quatre ans. Depuis, mise à part pour quelques jours de vacances par ci par là, je ne suis jamais rentrée en France. Et à vrai dire, je n’en ai toujours pas l’intention.

Un bilan de ces 4 années de folie s’impose…



HABITAT
J’ai, en 4 ans, habite sur deux continents, dans trois pays : Hong-Kong (32 mois), Nouvelle-Zélande (10 mois), Singapour (7 mois hier).
J’ai habité dans 5 appartements différents.
J’ai eu, au total, 25 colocs, de 8 nationalités différentes, allant du Philippin a l'Americain, en passant, bien sur, par le Francais.
Notre appart actuel fait 120m2, celui d’avant faisait 15m2.

TOURISME
J’ai (re)visité 16 pays : Hong-Kong, Nouvelle-Zélande, Singapour bien sûr, mais aussi Australie, USA, Canada, Malaisie, Vietnam, Japon, Chine, Taiwan, Macau, Philippines, Thaïlande, Indonésie.
J’ai pris des bateaux, des tuk tuk, des motos, des taxis, des cars, des minibus, des avions, des barques.
J’ai dormi dans un aéroport chinois. J’ai fait un voyage qui a duré 70h au lieu de 30. J'ai pris des avions sur liste noire. J'ai vu des plages de cartes postales et des lieux mythiques.
J'ai utilisé et usé 4 appareils photos.
Mon passeport se remplit bien et je tire une certaine fierté quand les agents des douanes cherchent une page libre pour y mettre leur tampon.

FRANCE
J’ai reçu/rapporté de France : du Milka (beaucoup) du fromage, de la Despe, des chewing gums, des Arlequins (les bonbons pas les livres), un épilateur électrique (merci Maman)
Je suis rentrée 5 fois en France pour un total d’environ 65 jours.
Je n'y paie pas d'impots mais je ne cotise pas pour ma retraite non plus.

BOULOT
J’ai eu 3 boulots : assistante marketing (6 mois), chef de produits (27 mois), relations clientèle (3 mois). Et puis, 3 autres plus discrets, prof de français, ouvreuse d’enveloppes, cliente mystère. Oui, sur 4 ans, on est d’accord, ce n’est pas beaucoup.
J’ai eu un visa touriste, deux visas de travail, un visa vacances-travail, un visa de concubinage.
Ah ! Et je viens de me faire refuser un visa de travail.

SOUS
On ne change pas une équipe qui gagne, je suis toujours autant dépensière.
J’ai eu un compte hongkongais, un compte néozélandais, et je viens de m’ouvrir un compte français. Le précèdent s’était fermé tout seul parce que à ce qu’il parait j’aurais été à découvert trop longtemps…
J’ai utilisé des dongs, des ringgits, des dollars australiens, néozélandais, canadiens, singapouriens, hongkongais, Etats-Uniens, taiwanais, des yens, des yuans, des roupies.

CLIMAT
J’ai surtout eu chaud. Mais des fois j’ai eu un peu froid. Par exemple en Nouvelle-Zélande ou, visiblement, ils ne savent pas trop ce qu'est le chauffage, meme quand il neige.
Bref, au total, j’ai dû avoir froid 6 mois sur mes 49 d’expatriation.
Pour vous donner une idée, je possède 17 maillots de bain et 0 paires de bottes.

SANTE
Je suis passée de 65 à 62 puis à 72 puis à 66 kilos. Yoyo vous dites?
J’ai fait des intoxications alimentaires, des cystites, des dermatites, des angines, des gueules de bois.
J’ai réussi à aller me faire faire une prise de sang toute seule mais j’ai quand même pleuré. Faut pas trop m'en demander.
J’ai fait de la gym en salle, de la zumba, du body combat, de l’aérobics (plus jamais), du pilates, du pole dance (sans talons et sans billets coincés dans mon slip, merci), j’ai essayé de courir mais j’ai tenu 1 min avant d’être à bout de souffle.

ANIMAUX
On a eu un poisson rouge, Sushi. J’ai eu 2 chatonnes, Charlie et Camilla, et actuellement on a une petite Cookie, et on en deux autres qui débarquent la semaine prochaine (crazy cat lady vous avez dit ?)

AMOURS
Mon ex m’a rejoint a HK après 4,5 ans de relation à distance, au final, une fois qu’on a habité ensemble, ça s’est fini trois mois plus tard. Avec du recul, je trouve ca plutot marrant.  Ensuite, j’ai rencontré un ou deux gentils garçons, deux ou trois cons, et puis au final j’ai rencontré Alistair.
J’ai vu beaucoup de couples se former et/ou se déformer.

AMITIES
Je me suis faite des amis venant du Canada, des Philippines, de France, de Hong Kong, de Chine, de Nouvelle-Zélande, d’Angleterre... on est toujours en contact et je les aime toujours autant. 

A PRIORIS
Je m’énerve quand on dit que Hong Kong c’est la Chine. 
Ou que la Nouvelle-Zélande est la Belgique de l’Australie. 
Ou que Singapour c’est un eldorado.
(Oui car 7 mois plus tard, je n’y ai toujours pas de taff! lol lol lol)

APPRENTISSAGES
J’ai appris le cantonais pendant six mois, l’espagnol pendant un an, j’ai suivi une formation en Photoshop, en SEO/SEM, j’ai ouvert un blog, j’écris pour la Gazette et pour So Busy Girls, j’ai un projet de boutique en ligne, d'ouvrir un autre site, plus pro, je me suis créé un Instagram, je me suis découvert un intérêt pour la pâtisserie.

CUISINE
J’ai appris à faire la différence entre cuisine thaï, vietnamienne et chinoise, et j’ai trop mangé de fish n chips en Nouvelle-Zélande. Je me suis découvert une passion pour les cupcakes et les sushis. J’ai découvert les graines de chia, j’ai arrêté de manger de la viande, des fois je me dis que j’aimerais bien être végétalienne… mais le lait de soja, on est d’accord, c’est dégueulasse.

DIVERTISSEMENTS
Je suis allée à la plage, je suis allée en boite, j’ai fait des randos, des musées, des soirées télé au fond de mon lit, des soirées déguisées : en lettre P, en Zahia, en fleur de bain, en cassos, en marin, en bling bling, en néon, j’ai (re)lu des classiques : Bel Ami, Un barrage contre la pacifique, Le Rouge et le Noir, des livres d'aventures, beaucoup de guides de voyages, je me suis refait les intégrales de Breaking Bad, Dexter et Grey’s Anatomy. J’ai fait des karaokés, des wine tastings, des jonques, je suis allée au ski.

BREF.
Ou est-ce que je signe pour les 4 prochaines années ?


Suivez-moi ?!

Monday, 5 May 2014

Vivre en permanence au soleil, c'est naze. Enfin... parfois.

Ahhh le printemps…

Les premiers rayons de soleil, les jupes sans collants, les cafés en terrasse. On aimerait qu’il fasse beau, qu’il fasse chaud toute l’année.
NON.
Mauvaise idée. J’habite un pays ou la moyenne de température est de 30 degrés à l’année et ça n’a clairement pas que des avantages.
Par ailleurs, qui dit chaleur peut aussi dire humidité de dingue. C’est le cas en Asie. L’humidité, qu’est-ce que c’est ? C’est très simple : c’est ce qui donne cette impression de se liquéfier dès qu’on pose un pied dehors. 



SOUS LA CLIM
La chaleur, c’est devoir passer son temps près d’un ventilateur ou d’une clim pour éviter d’être en nage. C’est devoir choisir avec soin, chaque jour, la couleur et la matière de son tee-shirt ou de sa chemise pour éviter d’avoir à vérifier discrètement qu’on n’est pas en train de tacher de nos secrétions sudoripares notre beau haut en soie lors d’une soirée chez l’Ambassadeur (true story)

La chaleur ET l’humidité combinées, c’est donc penser à avoir en permanence sur soi ces petits papiers buvards, tellement glamour, mais qui t’évitent de briller tel le phare d’Alexandrie. Le niveau au-dessus, quand vraiment c’est too much, ce sont les mouchoirs.



SINGING IN THE RAIN
Par ailleurs, il n’est pas rare que pays chaud = pays a pluie. L’un n’empêche pas l’autre, surtout par fort taux d’humidité. Comme j’en parlais ici, il ne vaut mieux jamais oublier son parapluie. JAMAIS. En quelques minutes, le temps peut s’alourdir et vous n’êtes jamais à l’abri de vous prendre une tornade sur le coin de la figure. Ah pis ce n’est pas de la pluie qui rafraichit hein. C’est de la pluie tiède. De manière générale, si l’on n’est pas sous la clim, on sera trempé : soit en nage, à cause de la chaleur et l’humidité, soit à cause d’une pluie battante, soit… parce que on est en train de patauger dans sa piscine.



C’EST TOUT MOISI…
Chaleur + humidité = moisi. Si si. Imaginez que, pleine d’entrain, vous vous apprêtiez à préparer votre valise pour, disons, un weekend à Bali, comme ça, tranquille. Vous tirez votre valise de sous le lit, ou elle vient de passer les deux derniers mois. Imaginez qu’elle est devenue toute verte. Verte… car recouverte de moisi. Comme un bon roquefort qui fondrait dans la bouche… pardon, je m’égare.

True story, encore une fois.
Bref, vous apprendrez à ne jamais ranger des vêtements qui ne soient pas 100% secs, à ne jamais trop les serrer dans vos armoires, à les aérer, les sortir de temps en temps, à acheter des petits sachets déshumidificateurs, à les changer toutes les deux semaines… facile.

Ma valise (source)


LA SANTE
J’aime habiter sous le soleil, mais sachons-le : ca présente aussi des risques. Déshydratation, coups de chaleur, coups de soleil, fatigue, je ne vous apprends rien.

Mais l’autre jour, je suis allée chez le médecin car tous les matins, je me réveille avec des talons qui me font mal, et elle m’a appris que je faisais de la talalgie. « C’est surement parce que vous faites beaucoup de course à pied ». Euh… bah disons que je suis essoufflée après avoir couru après mon bus, donc… non. « Ah alors c’est parce que vous portez trop souvent des tongs ».
Pardon ? Excusez-moi, mais tout l’intérêt d’habiter sous le soleil, mise à part poster sur Facebook des photos de moi à la piscine en Février, c’est de porter des tongs 24/24… NON ? « Bah portez des chaussures fermées, ou qui maintiennent le pied. Des baskets par exemple. Ou des Crocs, pour faire respirer le pied malgr
é tout»
… Lol.

Vous évaluerez aussi votre résistance immunitaire au brusque changement de température répétés. Intérieurs: 18 degrés max, extérieur, 35 degrés. Entrer, sortir, entrer, sortir, se prendre la clim glac
ée du métro dans la face, sortir et se liquéfier instantanément au bout de deux pas, entrer, sortir, entrer, sortir, se payer un rhume par mois ALORS QU’ON VIT SOUS 30 DEGRES, WHAT THE F QUOI.



PRATICITE
On prend des drôles de reflexes à vivre constamment sous la chaleur.
- L’autre jour, alors que je devais me rendre à un entretien, je me suis surprise à penser « j’espère que c’est loin, comme ça j’aurais le temps de sécher sous la clim du bus ».
- Une copine m’a dit l’autre jour, à propos de sa recherche d’appart : Je ne prends rien qui soit situé à plus de 3 minutes à pied du métro.
- Lors de ballade, on fait des pauses « centres commerciaux » histoire de profiter de la clim quelques minutes.
- Impossible de sortir avec un mini-sac, vu qu’on doit y transporter, entre autres, des papiers buvards, des mouchoirs, une petite bouteille d’eau, un parapluie.
- On galère aussi à s’habiller en hiver, quand Zara, H&M and co sortent leurs collections Hiver et sans distinction géographique. Une doudoune par 30 degrés ? Bah pourquoi pas, je comptais justement m’installer dans mon congélateur quelques jours.
- On ne drague pas dans les saisons chaudes. Enfin ça ne me concerne plus (coucou Alistair) mais je l’avais remarqué à Hong-Kong. T’as pas trop envie d’aller draguer quand il y a toujours 90% d’humidité à 22h.


L’INVESTISSEMENT
Reprenons : Produits matifiants qui coutent un bras + déshumidificateurs + facture d’électricité clim + ventilateurs + médecin cher parce que pas de Sécu + nouvelles fringues régulièrement car il fait trop humide pour les étendre dehors donc tu les passes au sèche-linge sauf que ce batard rétrécit tout donc tu te retrouves avec des tee-shirts taille 12 ans = cher.



BEAUTE
Pour conclure en beauté (haha !!)… on en parle de la peau grasse 24/24 et, de ce fait, l’impression de revivre ses 14 ans, avec les petits boutons de chaleur en plus ? D’avoir l’impression que son fond de teint ne séchera JAMAIS (et donc de devoir le faire sécher la figure face au ventilo) ? D’avoir les poils qui repoussent dix fois plus vite qu’en temps normal ? De ne pas pouvoir profiter d’un vrai hiver pour s’empiffrer tranquille sans que ça se voit ? Des démarcations peau brulée bronzée-peau aspirine au niveau des cuisses, des bras, du dos quand on est en maillot ? Des dessous de pieds en permanence dégueu a force de marcher en Crocs tongs ?



Bref, vous l’aurez compris, la vie au soleil, c’est vraiment pas facile.
Mais bon. Moi, au final, ca me plait bien. Ca a son charme :)

Suivez-moi !