Wednesday, 15 January 2014

Vie à Singap : Premières impressions

Un mois et deux semaines que me voilà installée à Singapour ! Ce qui n’est pas énorme en soit mais me permet déjà de remarquer quelques traits de caractère propres à cette ville-état.

Bien sûr, je pourrais mettre à jour cet article au fur et à mesure de mon séjour ici.

Déjà, je dois préciser qu’il est tentant de comparer Singapour à Hong-Kong, où j’ai habité presque trois ans : toutes les deux en Asie, toutes les deux colonisés par les Anglais, avec une densité similaire, un climat à peu près similaire…

Cependant, Singapour fait bien plus western, bien plus occidentalisée que Hong Kong. Il y a 4 langues officielles, l’anglais, le mandarin, le malais et le tamoul, mais la plupart des panneaux de signalisation sont en anglais, et en anglais seulement. Il y a aussi bien plus de voitures individuelles, des autoroutes, des rues plus larges, plus de restaus occidentaux, des appartements plus grands… ce qui restait somme toute assez peu commun à Hong-Kong.


// CLIMAT 
Je savais que Singapour avait un climat tropical, et qu’il allait faire chaaaaaaud et humiiiiide, un peu comme à Hong Kong, mais en pire, car Singap ne se trouve qu’à 682 kilomètres de l’équateur.

Je n’avais pas compris que, par humide, il fallait comprendre «il va pleuvoir des cordes pendant au moins deux heures tous les jours… ». Tous. Les. Jours.
Sérieusement, quoi. Sauf peut-être le 25 Décembre, ou il n’a pas plu, je crois. Cadeau du gros barbu.

Donc petit conseil : si vous devez sortir, et qu’il fait beau, sortez. Maintenant. Car ça ne va pas durer. En une demie heure, le ciel peut s’assombrir, l’air s’humidifier, et vous pouvez retrouver sous un orage apocalyptique avant même d’avoir compris ce qu’il se passait.


Ayez donc toujours un parapluie sur vous. TOUJOURS. Surtout si, ce jour-là, vous portez un tee-shirt blanc. Histoire vécue.

Niveau chaleur, c’est encore supportable en ce moment. Je n’ai pas tout le temps besoin de faire sécher mon maquillage au ventilateur avant de sortir. Il fait entre 25 et 30 degrés… A ce qui parait, ça ne va pas aller en s’améliorant. J’envisage acheter un ventilateur portatif, comme pour les bébés (ou les vieux).

Et qui dit humidité, dit peau grasse, dit glamour.
Qui dit humidité, dit aussi poils qui repoussent deux fois plus vite.

Singapour, la ville qui vous aide à vous sentir belle.

"Comment faire sécher son make-up par 80% d'humidité"



// NOURRITURE
Les Singapouriens adorent manger. On me dit que c’est leur deuxième passion après le shopping... La bouffe et le shopping. Il me plait ce pays.

« Hey salut Lucile, je suis ton compte en banque et je tiens à te rappeler que tu n’as pas travaillé depuis Aout. »
«Coucou !! Nous sommes les 6 kilos que tu as pris en Nouvelle-Zélande !! Ça va ? On est toujours là t’as vu !T’es sure que tu comptes t’empiffrer a Singap ? Enfin on dit ça, on dit rien… »

OK, C’EST BON.


Bref. Les tables et chaises des bouibouis dépassent sur la rue et ferment à pas d’heure, chaque centre commercial contient au moins un food court. C’est un véritable carrefour culinaire où se croisent cuisines chinoise, japonaise, vietnamienne, western, mais aussi et surtout thaï, malaisienne et indonésienne. J’adore.

Comme à Hong Kong, cela ne dérange pas les Singapouriens de faire la queue longtemps pour obtenir une table dans leur resto favori.

On a également compris comment se comporter dans les fast foods ou les food courts : il faut réserver sa table. Si tu ne réserves pas, tu ne manges pas. Ou alors, par terre. Donc, on réserve sa table, en y déposant nonchalamment ce que l’on a sous la main. Parapluie. Pull. Clefs. Sac, IPad, tant qu’on y est. Une fois après avoir mangé, on ne débarrasse surtout pas, hein ! Y’en a qui sont payés pour ça… Ou les prochains qui s’y installeront…

Dans les supermarchés ; retour en Asie : Du tofu, du riz, des fruits aux noms exotiques, aux odeurs exotiques aussi parfois, des nouilles instantanées à profusion, des aliments dont on avait jamais entendu parler avant : les abalones, les durians…


En cherchant bien, on peut aussi trouver du fromage, du chocolat, des yaourts, dont le prix au gramme doit être indexé à celui du cours de l’or.



// TRANSPORTS
« Singapore has the best transportation in the world ! » selon nos proprios, nos gardiens d’immeuble et les collègues d’Alistair. Les Singapouriens sont très fiers de leur système de transport en commun. En tant que non-singapouriens, nous pensons que oui, c’est un bon système, cependant, le réseau de métro n’est pas très étendu, et de ce fait nous devons marcher 30 minutes aller à la station de métro la plus proche...
Positivons : Une de mes résolutions 2014 est de faire plus de sport ! 

Il y a beaucoup de voitures personnelles ici, malgré une taxe de folie – en plus du prix de votre voiture, vous payerez environ 40000€ à l’état pour avoir le droit de la conduire pendant 10 ans.

Par contre, les taxis commencent à environ 2€, et les chauffeurs, jusqu’ici, me semblent bien plus sympathiques que ceux de Hong Kong. Ils ne râleront pas si tu leur demande de te déposer un kilomètre plus loin juste parce que tes sacs de courses sont un peu trop lourds – l’un d’entre eux m’a même dit : Tu as bien raison ! Pourquoi marcher quand on peut prendre la voiture ! (il n’était pas très mince)

Certains chauffeurs partagent la même technique de conduite que les chauffeurs Hongkongais, le fameux "stop and go" : On appuie sur le frein. On relâche brusquement. On appuie sur l’accélérateur. On relâche brusquement. Etc. Vous avez saisi l’idée.



// FAUNE
A Hong Kong, on avait les cafards à chaque coin de rue… ou derrière le lit (check) dans la douche (check), dans l’évier (check). J’ai eu aussi un lézard, une fois. Et si on prenait le bus jusqu’à Monkey Hill, coté Kowloon, on pouvait voir des singes sauvages. Et avec un peu de chance, des buffles se dorer la pilule sur les plages de Lantau.

Ici, à Singapour, c’est plus vert, c’est plus humide, donc ça grouille encore plus.

En témoigne une note d’information dans l’ascenseur de notre bâtiment : Ici cohabitent en paix humains, animaux domestiques ou sauvages, tels que chats et chiens, mais aussi poules sauvages, pies, lézards, écureuils, singes et serpents
Euh… serpents ?? Chéri d'amour, tu me portes jusqu'à la maison ?

A l’arrêt de bus en bas de chez nous, pas plus tard que la semaine dernière, nous avons vu aussi une famille d’au moins dix singes se balader tranquilles. Bien que mignons, les singes peuvent être très agressifs, et surtout il ne faut pas s’aviser de les regarder dans les yeux. Le Boyfriend n’en menait pas large : Vas-y les regarde pas ! Ah j’aime pas ça. C'est des vicieux! Je vais un peu plus loin. Non !! Vaut mieux pas que je bouge. Faut pas bouger. LUCILE BOUGE PAS IL TE REGARDE !

... Un peu stressé, vous avez dit ?

On retrouve aussi au supermarché des pièges anti-fourmis – c’est vrai que ça grouille à la maison- anti-cafards, anti-lézard, et... anti-serpents, donc. 


En parlant de fourmis, lors d’une promenade aux Jardins Botaniques avec ma première visiteuse, Marjorie, je sens un truc qui me court le long du bras. Je m’en débarrasse vite fait à grand renfort de cris distingués et de battements de mains énergétiques. Marjorie : Ah ouais on avait les mêmes fourmis en Thaïlande ! Elles piquent, ça fait super mal, comme si tu t’étais fait mordre par un serpent.

Ok. Sympa la vie sous les tropiques. Et est-ce que je vous ai parlé des nombreux cas de dengue ici, dûs aux moustiques ? Ou comment devenir hyponcondriaque d
és que tu t'es faite piquer et que tu as un petit peu mal à la tête...

Et ce matin même, j’ai vu une araignée qui sautait. Pas énorme, hein... mais je sais pas, j’ai le pressentiment que c’était un juste un bébé araignée et que sa famille va bientôt vouloir se présenter à moi…


Singapour pullule aussi de chats. Une grande campagne de stérilisation pour 20000 chats est en cours. Nous sommes allés une fois dans un bloc de HDB et nous en avons compté plus d’une dizaine, errant tranquillement dans les couloirs.

On en a aussi deux qui ont atterri chez nous, en attendant d’être adoptées. A moins que l’on se laisse tenter pour les garder. Qui pourrait résister ?

Camilla et Charlie (ex Charles)


// SE LOGER
Deux choix à Singapour : les HDB, qui sont de grands ensembles d’immeubles sans « commodities », et les condominiums, des immeubles très modernes pour la plupart, qui incluent gym, piscine, gardiens, salle des fêtes etc. 

Les loyers ici sont très chers, compter 1200€ pour une chambre dans une bonne coloc. Compter 2000€ pour un appart une chambre en centre-ville. Nous habitons dans un condo qui date de 1984 –autant dire l’ère préhistorique en terme de condo ici - assez loin du centre de Singapour, mais très agréable, au calme. Notre chambre actuelle est plus grande que l’appart que nous avions à Christchurch… merci les pistons de beau-papa et belle-maman...

Chaque condo a ses gardiens –moyenne d’âge 60++-, et je ne sais pas si c’est le cas dans les autres condos, mais les nôtres connaissent tout de notre vie vu que nous passons toujours devant eux lorsque nous devons sortir, ce qui donne des échanges du genre : Tu vas encore faire les courses ? Mais tu y vas tous les jours ! Ah oui vous allez au cinéma ? Vous allez voir quoi ? Alistair est déjà rentré, il doit t’attendre à la maison. 
Culpabilisation assurée quand on commande une pizza pour la deuxième fois de la semaine vu que le livreur doit nommer son client à l’entrée... 

J’ai remarqué que tout condo qui se respecte aura un nom compos
é de la manière qui suit :
Nom du quartier + View / Terrace / Gardens / Park.
Donc, si on te propose un Ang Mo Kio Terrace avec Gardens et View sur un Park... c’est un maxi condo.

Exemple de condo. PAS le notre. Peut-etre un jour. #jereve


// IMMIGRATION – Bon, là, je préviens, on arrive dans des sujets un peu moins lol.
Singapour est un véritable melting-pot. 75% des Singapouriens sont d’origine chinoise, 23% d’origine malaisienne et 10% d’origine indienne. Personnellement, je suis fan : cette multi-culturalité se ressent partout, dans les differents styles d'architecture, d'une rue à l'autre, dans la cuisine, à la télé, dans les annonces en 4 langues dans le métro...

En 2009, Singapour comptait 25% de non-résidents (personnes qui n’ont ni la résidence permanente ni la nationalité singapourienne, comme Alistair par exemple). Je pense que, en 5 ans, ce chiffre a du énormément augmenter.

Suite à la râle des Singapouriens qui craignent l’impact de tous ces nouveaux arrivants sur le marché du travail, l’Etat semble tout mettre en œuvre pour limiter l’accès a l’emploi des non-singapouriens, notamment avec des visas de travail de plus en plus difficiles à obtenir.

De leur coté, les ouvriers étrangers, qui travaillent surtout dans le BTP grâce à leur permis de travail spécial « emplois non qualifiés », et qui viennent majoritairement du Bengladesh, de l’inde ou du Sri-Lanka, ont intérêt à se tenir à carreau sous peine d’être encore plus mal vus par les Singapouriens. Une émeute a éclatée il y a de cela quelques semaines après qu’un Indien en état d’ébriété ait été écrasé par un bus. Les journaux ont bien tous mis l’accent sur le fait que tous les émeutiers n’étaient pas Singapouriens sauf un. Nos gardiens ont condo nous l’ont aussi bien précisé « no singaporean, only indians, you know ! »

Au final une interdiction de vendre de l’alcool le weekend end a Little India été mise en place quelques jours plus tard, et j’ai eu l’impression de voir cette affiche du gouvernement un peu plus souvent…


Un copain a aussi partagé cet article, qui reflète bien cette idée de l'étranger fauteur de trouble. Il y parle d’une cinquantaine de tentes installées chaque weekend end par des travailleurs étrangers dans un parc familial. À l’abri des regards, des couples y roucouleraient. Tous d’origine étrangère, hein, bien sûr…

Le 20 Minutes local vient par ailleurs de lancer un appel à témoignages pour une prochaine Une qui sera intitulée : La xénophobie (à Singapour) serait-elle un problème grandissant ? . Affaire à suivre…


// ETAT POLICIER ?
Singapour est une ville qui me semble très agréable a vivre : grands espaces, parcs, musées, réseau de transport en commun efficace, faible taux d’imposition, système scolaire hors du commun… Oui mais.

Quand on fait un peu de recherche, on s’aperçoit que le taux de condamnation à mort est le deuxième plus élevé par habitant au monde, juste après le Turkménistan.

Les crimes pouvant amener à la peine de mort sont notamment les suivants : meurtre, mutinerie, terrorisme, provocation au suicide d’un mineur, atteintes à la personne du président de la République (trahison)… le « plus commun » étant le trafic ou la possession de drogue, comme indique très clairement sur les cartes d’embarquement/désembarquement distribuées dans les avions, genre «Hey, welcome to Singapore! Passes de bonnes vacances, mais t’es prévenu, ici, la police est pas là pour enfiler des perles »


Au-delà de la peine de mort, toujours présente et appliquée dans 58 pays, Singapour est aussi connue pour être une « fine city » : une jolie ville… a amendes. Pas le droit aux chewing-gums. Pas le droit de traverser hors des passages cloutés. Pas le droit de cracher. Pas le droit de faire des tags. Bien sûr, la plupart de ces interdictions tombe sous le sens - en France en théorie, on écoperait aussi d’une amende pour des tags. 
A Singapour, cela peut amener à une amende… mais aussi à un châtiment corporel (coups de bâton) ou de la prison. Par ailleurs, l’homosexualité est toujours –théoriquement- réprimée par la loi.

Singapour est aussi connue pour sa censure : toutes les productions audio, vidéo, presse… y sont soumises. Nous avons pu nous en rendre compte nous-même en allant au cinéma la semaine dernière voir Delivery Man : il y avait une scène dans laquelle on sentait que deux mecs étaient sur le point de s’embrasser et… ah non ! Ça a coupé. Pour en avoir le cœur net, j’ai fait mes recherches une fois de retour à la maison et effectivement, j’ai eu confirmation qu’un baiser gay devait originalement partie du film… 

Mise à part cela, et le fait que je n'ai pas maché de chewing-gums depuis bientot deux mois, la sévérité de Singapour ne se ressent pas au quotidien.

//BREF...
Après quasiment deux mois de vie à Singapour, nous pouvons dire que nous nous y plaisons : la ville est propre, agréable à vivre, sa culture, sa population et son histoire sont très intéressantes.

Seulement… on va éviter de faire des blagounettes sur le gouvernement, hein. Et penser à se tartiner de crème matifiante/solaire/anti-moustiques avant de sortir.

23 comments:

  1. Wahou, quel article complet!!! L'emménagement s'est bien passé? J'espère qu'Alistair se plait dans son nouveau job! Et pour toi, tu as des pistes ou c'est compliqué de trouver un boulot?

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci !! Et pourtant je pense que j'ai oublie plein de choses... Donc il faudra que je fasse une update bientot ! :) Emmenagement sans soucis, dix fois plus d'espace que ce qu'on avait en NZ ! On attend encore les cartons. Alistait est content de son nouveau boulot. Pour l'instant c'est un peu calme pour moi mais ca devrait aller mieux d'ici deux mois avec le Nouvel An Chinois, fingers crossed !

      Delete
  2. Merci ma lulu pour ce résumé. Mon frère y a vécu 6 mois et j'en ai appris plus en un article que ce qu'il a bien voulu raconter (mon frère, cet ours).
    hate de continuer tes aventures. Et de te voir un jour ^^

    ReplyDelete
    Replies
    1. Ah c'est bien les mecs ca, mon petit frere est au Vietnam en ce moment et il donne des news au compte-goutte !!
      Tu es dans l'Oise en Avril ? Moi j'y serai :D

      Delete
  3. Ouah ! Tu me fais un peu regretter et à la fois pas du tout de ne pas y aller (j'avais trouvé une offre d'emploi mais comme c'est une rentrée d'hémisphère sud ça ne collait pas). J'ai une collègue qui est originaire de Singapour et elle m'a mis en garde contre le Signlish (tu confirmes que c'est incompréhensible ou elle exagérait ?) et le racisme anti-blanc… Mais ça donne envie quand même !

    ReplyDelete
    Replies
    1. En fait pour le Singlish je pense que c'est pas si incomprehensible - c'est plutot leur accent tres prononce, il faut s'y habituer, et aux petits mots 100% singlish qu'ils placent ici et la (cannot laaah), mais sinon ca va :)
      Je pense que le racisme anti-blanc existe mais qu'il est bien plus "discret" que le racisme anti-immigres asiatiques. J'avoue que j'avais pas mal d'apprehensions avant de m'y installer (notamment concernant censure etc) mais jusqu'ici j'en suis tres contente - je recommande !! :)

      Delete
  4. Wahouuu je suis ds ton article!!
    Super destination Singapour! on est super bien reçu, que ça soit par les locaux comme par les français (plutôt couple mixte) fraichement installés ;)
    Merci encore pr votre acceuil!!
    Bisous
    Marjo

    ReplyDelete
    Replies
    1. Hihi de rien :) A tres viiiiiiite !! <3

      Delete
  5. Merci Lucile de tes savoureux et instructifs commentaires; je viens de voir qu'il y avait la suite du voyage en N.Z.; j' y cours!!! Th.& Ph.
    Rectif' concernant ton frère: nous avons reçu un long mail, avec plein de détails sympas, et de chouettes dessins sur sa vie vietnamienne...

    ReplyDelete
    Replies
    1. Vous avez de la chance, on est moins gate chez les JN !
      Merci pour votre "fidelite" :)

      Delete
  6. Super article qui t'embarque directement à Singapour. Je n'avais pas pensé à l'anti-moustique... Je passe 4-5 jours à Singapour, avant d'aller vivre en Nouvelle-Zélande. Je vais m'empresser d'aller lire tes autres articles :)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Fais moi signe quand tu y seras !! :)

      Delete
  7. Joli resume ! Pour la conduite, c'est exactement ca et d'ici quelques mois tu essaieras d'eviter les crown toyotas pour l'effet yoyo , foi d'utilisatrice de taxi Sg ;-) Tu verras, Sg est riche (pas que en $) et la vie tres agreable... Ton update evoluera avec le temps ;-). J'y tenais un blog www.beginnersinasia.blogspot.sg avec mes impressions et mes activites et je retrouve ds ton texte mes impressions du debut.

    ReplyDelete
  8. Ouiii on a vite remarque la difference de prix entre les taxis... maintenant je comprends pourquoi certains Singapouriens nous laissaient parfois passer devant dans la file des taxis... Grrr les malins :) Je vais aller faire un tour sur ton blog de l'epoque ! A bientot !

    ReplyDelete
  9. Sacré article! Super intéressant de plonger dans la vie singapourienne avec toi.
    Mais j'espère quand meme que tu n'auras pas à utiliser du répulsif anti-serpent brrrr..!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci !!! 4 mois plus tard on a toujours pas eu a en utiliser... fingers crossed !!

      Delete
  10. C'est vrai, je confirme, article très sympa, bien écrit et bien documenté pour quelqu'un qui vient tout juste d'arriver !! et c'est vrai, ton style me rappelle sans aucun doute celui de Sylvie dont j'étais une grande fan !!

    ReplyDelete
  11. As-tu revu ton opinion au sujet de la pluie :) ?! Il n'a pas plus une goutte depuis combien, 2 moi a peu pres c'est ca ?!
    Un plaisir de lire tes premieres impressions sur Singapour, j'attends la suite !

    ReplyDelete
    Replies
    1. Oui on vient de finir au moins 2 mois de sechereesse ! Comme quoi il y a bien une saison des pluies... m'aurait-on menti ?? :)

      Delete
  12. Merci Lucile pour cet article ! je viens de découvrir ton blog via ton interview sur www.aux-cinq-coins-du-monde.com , sur lequel je suis tombée en faisant des recherches car mon copain est muté à ... Singapour !
    Départ dans 4 semaines, et le stress monte pas mal ! Je ne connais pas du tout l'Asie, et je le suis car c'est une bonne opportunité pour lui, mais de mon côté les choses sont assez floues :) Pour l'instant on cherche déjà dans quels quartiers c'est sympa (et accessible) d'habiter, et c'est compliqué sans connaitre du tout ! Si tu as des conseils je suis preneuse :)
    par contre pour tout ce qui grouille je t'avoue que j'aurai peut être préféré me passer de l'info encore quelques temps :D

    ReplyDelete
    Replies
    1. Hello Alice, bienvenue par ici !! Envoie moi un mail lucile852atgmail.com et on en discute ?!? :)
      A bientot !

      Delete
  13. Bonjour Lucile, je suis comme Alice, mon copain part travailler à Singapour dans les prochains mois et je galère à trouver les bonnes informations sur les visas. Aurais-tu des conseils à me donner ?
    Je te remercie par avance, Anne-Sophie

    ReplyDelete

Moi, les commentaires, j'adooore !