Sunday, 22 September 2013

Vis ma Vie : Ces moments où la France me manque

Je suis partie de France le 29 Avril 2010 et je ne suis pas vraiment revenue depuis. Je suis revenue pour des vacances de deux semaines maximum, une fois tous les six mois à peu près.

Je n’ai jamais (JAMAAAAAAAIS, vous m'entendez??) regretté mon choix, même lors des moments où je ne me suis pas sentie vraiment chez moi là où j’étais. Mais c’est sûr que par moments, la France me manque…




1. Culinairement parlant

Apres plus de trois ans d’exil, on apprend à faire le deuil de nos plats préférés. Je me suis rendue compte récemment que je n’avais plus ces « envies » du début, le genre d’envie où tu serais prête à troquer ta mère (pardon, maman) contre une tartiflette. J’ai dû me lasser de parcourir la ville de long en large pour de la compote de pommes, ou payer ma Vache Qui Rit dix fois plus cher que je la paierais en France. J’ai dû apprendre à m’adapter à l’offre du pays, et j’ai donc tiré une croix sur les grillés mignons, la soupe en boîte, j’ai appris à aimer les nouilles asiatiques, et maintenant j’attends sagement les vacances en France pour déguster me bâfrer de fromages et de charcuteries et me ravitailler en Arlequins (les bonbons, pas les livres).


2. Chômagement parlant
Qu’on soit de droite ou de gauche, cela ne change rien, savoir qu’on a un « filet » de sécurité quand on perd son travail, c’est quand même rassurant. Par exemple, quand on rentre de vacances un vendredi, après avoir dépensé toutes ses économies en bus, frozen yoghourts et tasses I love NY, en se disant « je recommencerais à économiser quand je reprendrais le boulot la semaine prochaine », et qu’à peine débarquée avec 40h d’avion dans la face on reçoit un appel pour nous dire que ce n’est pas la peine de revenir travailler lundi… t’as un peu les boules. Et les crottes de nez qui pendent, même. OK, les vacances et les grasses mat’ continuent, mais un peu d’argent de poche en attendant de retrouver un nouvel emploi, je ne dirais pas non.


3. La conduite
En Nouvelle-Zélande, le volant est à droite et ils conduisent à gauche. Tout est dit. Comment je fais, moi, la quiche en conduite ?
Hier encore, lors de notre virée au supermarché pour aller satisfaire nos envies nocturnes de… chocolat (no comment…), j’ai failli prendre un rond-point à contre sens. Alors c’est simple : je ne conduis plus. Alistair est mon chauffeur personnel.


4. La proximité
À Paris, dans ma belle région de Picardie, on a Ryanair. En deux heures d’avion je suis à Barcelone, en trois heures de voiture je suis en Angleterre ou en Belgique… Ce n’est pas loin et si tu te débrouilles bien, ce n’est pas trop cher. Bref, nous avons l’Europe à nos pieds. Ici, si je veux aller à l’étranger, le plus près c’est Sydney, 4 heures de vol, minimum 300€. Tout de suite, ça calme.


5. Les vacances
En parlant vacances d’ailleurs… Je n’ai pas travaillé en France suffisamment pour en « profiter », mais les Français ont droit à environ cinq semaines de congés par an il me semble ? Eh bien ils sont chanceux. Très chanceux. Hong-Kong, j’avais droit à quinze jours et c’était déjà énorme par rapport à la moyenne là-bas qui est de dix jours. Ceci dit, tu t’y fais. Tu connais tous les jours fériés par cœur, tu fais des équations à trois inconnues pour les optimiser, et tu t’arranges pour poser tes jours environ quinze ans à l’avance pour être sûre que ton boss te les accorde. Et limite, quand tu sais que tu en as si peu, tu en profites encore plus. Tu savoures chaque instant. Voire tu mets ton réveil à 6h tous les matins pour ne pas en perdre une minute.


6. Les concours
Vous connaissez les mentions « Concours ouverts aux résidents de France Métropolitaine… ». La phrase dont on se tamponne sévère le coquillard quand on y réside, en Métropole, mais qui prend une toute autre dimension quand ce n’est pas le cas. Donc déjà, je peux participer à aucun concours sur les blogs. Remarque, je peux comprendre. Le temps que je reçoive mes cadeaux, généralement des cosmétiques, ils seront périmés, et puis en plus l’envoi va coûter un SMIC à l’organisatrice. Et de toute façon je ne gagne jamais rien, alors hein.


7. Les unités de mesure
Oui parce que quand on t’indique qu’il ne te reste plus que 313 miles avant d’atteindre ta destination ou que ce cookie équivaudra à 2180 kJ cal dans ton bide, bah t’es pas forcement avancée. Pareil pour les sous. Sachant que, à ce jour, 1 NZD = 0.6106€, paie ton théorème de Pythagore ou équation mathématique similaire pour t’acheter une baguette de pain. Ah non, pardon, les baguettes de pain ça n’existe pas ici. Problem solved.


8. La langue
Alors là, problème à double tranchant. J’habite en Nouvelle Zélande et ils ont trois langues officielles, le Maori, l’Anglais et la langue des signes. Bon alors en maori, je sais dire Kia Ora et Aotearoa, c’est tout, ce n’est pas très glorieux j’en conviens. En anglais, ça va je me débrouille mieux. Bien mieux. Ok, minute je me la pète, vous connaissez quelqu’un qui aurait eu 990/990 au Toeic ? Moi, oui : moi.

N’empêche que. Certains Kiwis ont un accent bien trop prononcé. Je les fais répéter. Mais ça marche dans les deux sens. Certains me font répéter plusieurs fois, puis sourient, prennent un air perdu et là je comprends qu’ils n’ont pas compris, juste à cause de mon accent, pourtant oh so charming.


9. La télé
Habiter en France, c’est aussi pouvoir disséquer le lendemain de leur diffusion les programmes télé hautement culturels, tels que Secret Story, Les Anges de la Télé Réalité, etc. Personnellement, je suis fan de télé réalité et j’avoue c’était un peu le bonheur, mes soirées Pizza-Koh Lanta-Ile de la Tentation le vendredi soir. Maintenant, à l’étranger, quand je lis les actualités people, je ne comprends pas. J’ai l’impression d’être complètement ringarde et de rater des évènements de la plus haute importance. Qui sont ces gens ? Qui est cette Nabila aux poumons très développés ? Comment ça, Gad Elmaleh se tape Marie Drucker ? D’ailleurs, c’est qui Marie Drucker ? etc.

PS : On me dit que en fait il n'est meme plus avec Miss Drucker. FAIL.



Bref, parfois la vie loin de France c’est vraiment trop dur. 
Mais le plus souvent, c’est vraiment trop sympa.

Et vous les expats, qu’est-ce qui vous manque, franchouillardement parlant ?





19 comments:

  1. La famille, les potes et la Bretagne dans cet ordre. A part ca tout va très bien madame la marquise :)

    T.roblem?

    ReplyDelete
    Replies
    1. Ah oui, c'est vrai, moi c'est la Picardie qui em manque pas mal... NOT

      Delete
  2. Attendre l'ouverture d'une boulangerie en rentrant de boite, là tu le merites ton pain au chocolat! trop facile le 7/11 ou Mc Do ;)
    Gros bisous ma Lulu!
    Marjo

    ReplyDelete
    Replies
    1. Hahahaha enoooorme :) Jamais fait !! J'espere quand meme que tu perpetues la tradition du Mc Do Tn hau a 3 am :)

      Delete
  3. eh oui,outre la famille et les amis,il y a bien d'autres choses et le monde est grand !.Gros bisous Pap.

    ReplyDelete
    Replies
    1. C'est bien vrai ! Bisous, a dans 42 jours ;)

      Delete
  4. article génialissime comme d'hab'!
    Pour te donner des info croustillantes, Gad serait avec Charlotte, une des filles Monaco.
    j'ai vu ça hier chez le médecin, le Gala datait d'Avril 2013...oui il a du changer entre temps mais bon voilà ça te permet de suivre un peu qui baise avec qui en métropole ahaha!
    bisous camembert bella!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merciiiiiii <3 <3 !!
      Oui pour Gad et Charlotte Amandine d'En Mode Gonzesse m'a prevenue que j'avais un train de retard... Faut que je vois si Gala fait les abonnements a l'etranger pour rattrapper tout ca !! :)
      Bisous fish 'n 'chips ;)

      Delete
  5. Replies
    1. Oui :) et je me rappelle regarder Siuth Park en VO la veille pour réviser, le truc improbable... Mais pour le coup, j'adore l'anglais, limite c'est une passion donc ça aide :)

      Delete
    2. Tu sais que j'allais écrire exactement le même commentaire qu'en 2013 ... avant de m’apercevoir que j’avais déjà écrit.

      MAIS 990 quoi !!!

      Delete
  6. Truc tout bête mais problème réel, l'absence de produits de cosmétiques pour métisses ou noires. Pourtant les maoris n'ont pas un teint de porcelaine. Du coup, paye ton fond de teint une fortune. !!

    ReplyDelete
  7. Comme je te comprends... Lorsque je vivais en Irlande, c'est le nourriture qui me manquait. La nourriture saine, pas tout gras tout frit... Et le fromage/charcuterie hmmmm !!
    Maintenant que je m'apprete à repartir pour une expatriation, j'en profite déjà à fond (alors que mon départ ne se fera que dans plusieurs mois, mais maintenant je sais ce que ça fait...)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Oooh Irlande je n'y suis allée "que" en touriste, c'est sympa pour y vivre ?
      Ou est-ce que tu pars t'installer maintenant ? Penses a blinder ta valise de bouffe avant le départ en tous cas :)
      A bientot !

      Delete
  8. Desole mais tu as quelques details completely wrong :)
    la nouvelle zelande a 3 langue officielle et non 2...L'anglais, le maori, et le langage des signes.
    C'est un des rares (voir le seul meme je crois) a avoir le langage des signes comme langue officiel et je trouve cela dommage que tu ai oublier ce detail :)
    Sinon c'est faut l'Australie n'est pas la terre la plus proche, c'est la Nouvelle Caledonie.
    Je suis corse et j'habite depuis 6 ans en NZ et j'adoooore ton blog :)
    Gros bisou et bonne continuation

    ReplyDelete
    Replies
    1. Ah je m'en vais corriger cela de ce pas alors :) Merci pour les corrections !

      Delete
    2. Update, en fait je laisse Sydney comem destination la plus proche car de Chistchurch je pouvais avoir des vols directs, en 4h c'etait fait, la NC demande au moins une escale... Donc ca reste "concretement" la destination la plus proche ;)

      Delete
  9. Pour le coup, c'est vraiment la nourriture qui m'a manqué en Asie et en Australie.

    Y' a pas à dire: notre réputation gastronomique est largement justifiée quand ce voit ce qu'on bouffe ailleurs (en plus ça coûte une blinde en Australie)!

    ReplyDelete

Moi, les commentaires, j'adooore !