Saturday, 3 August 2013

Vis ma vie : Revis avec moi un extraordinaire voyage de 70 heures...

Vous vous rappelez de cet article où je vous disais que j'allais bientôt prendre l'avion pour faire Christchurch - Montréal ? Le voyage était sensé durer 39 heures…Troooop looong !!

Bon, au final, il en a duré 70.

#bonheur 
#patience 
#pas de violence c’est les vacances
Je vous raconte ?

Vendredi 12 Juillet, Christchurch, 3 :30 am : Dur le réveil… Bien que ce soit pour une bonne raison : Un voyage que j’attendais depuis des mois ! Douche et dernière vérification de ma valise : 10 shorts, 1 pull, 3 trousses de toilette… Parfait.

HEURE 0
4 :30 am : Départ pour l’aéroport. Alistair m’y amène, il porte toujours son bas de pyjama pour pouvoir retourner se coucher dès qu’il sera rentre. Glamour toujours.

Source
5 :30 am : Derniers aux revoir. En quasiment trois ans, c’est la première fois qu’on est séparés aussi longtemps, instant émotion. Sinon,bien qu’il ait un peu peur de s’ennuyer sans moi, Alistair ne cache pas sa joie à l’idée d’avoir le lit pour lui tout seul pendant 15 jours.

6 :00 am : On décolle ! C’est parti ! Je ne tarde pas à m’endormir, bercée par les doux bruits de réacteurs et les ronflements de mon voisin.

+ 4 HEURES
8 :00 am : Heure de Sydney. Mon prochain vol est à 13h45, je prends le temps. Petit déjeuner. Shopping. Observation des gens qui passent. HAHAHA, un gamin qui se rétame. Shopping. Lecture.

11 : 00 am : « Le vol UA870 pour Los Angeles aura un retard de 3 heures du a des soucis mécaniques. » Pas graaave, me dis-je, je suis en vacances ! Re-shopping. Re-observation. Re-lecture.

+ 10 HEURES
14 :00 : « Le vol UA 870 pour Los Angeles aura un retard de deux heures supplémentaires. » C’EST UNE BLAGUE ? Je veux bien être patiente mais là je commence un peu à me faire suer. Limite la caissière du Relay me connait déjà par mon prénom et j’ai déjà acheté assez de chocolat pour me faire une crise de foie sympathique. Et j’ai un sale pressentiment, aussi. La dernière fois qu’un avion avait été retardé à plusieurs reprises, ils avaient fini par l’annuler.

Oui je me suis faite une teinture rousse recemment
16 : 00 : Ils annoncent que mon vol est annulé. J’avais vu juste. Je me dépêche d’aller au bureau des transferts pour espérer être casée sur un autre vol. Dans ma précipitation je me trompe de guichet… Le temps que je trouve le bon, à l’autre bout de l’aéroport, il y a déjà une file d’une centaine de personnes. Cool j’avais justement envie de rester debout à ne rien faire pendant plusieurs heures.

17 :00 : On nous annonce qu’il y a de fortes chances qu’ils puissent tous nous faire partir ce soir sur des vols à destination proche de LA, comme San Francisco ou… Hawaii. Une escale à Hawaii… Il doit y avoir pire. 

         Comment ca j'ai à NOUVEAU rate mon avion ?
Source
+ 15 HEURES
19:00 : Ni San Francisco ni Hawaii pour moi ce soi, il n’y a plus de places. Forcément, vu que je suis une des dernières a passer. Ils nous installent dans un hôtel pour la nuit, car il n’y a plus de vols disponibles ce soir. Et nous demandent de re-réserver nos vols nous-même en appelant la hotline.

19:30 : Arrivée à l’hôtel, j’entreprends d’appeler United Airlines pour reprogrammer mes vols jusque Montréal. Surprise ! L’hôtel charge 2$ par minute lorsqu’on utilise le téléphone et ce ne sera pas remboursé par United. 

20:15 : 45 minutes plus tard, l’opératrice me trouve un vol. San Francisco – Chicago – Montréal. Il n’y avait pas plus court. Super. Longue journée en perspective. J’en informe la Soph et Popo via Whatsapp et je m’installe devant les Simpsons avec mon room service aux frais d’United – ils me doivent bien ça. Départ demain 14H45.

Ah, le room service...
Source

+ 30 HEURES
11:00 :  J’ai dormi comme un gros loir dans mon 4* gratuiiiit ! Au check-out, le réceptionniste me dit que l’appel passe hier n’apparait pas sur son écran… Gratuiiiit aussi !!

12:00 :  Apres une heure de queue pour obtenir mes boarding pass, le mec du guichet me dit que le vol est plein et donc qu’il ne peut m’offrir qu’un siège du milieu. 15h coincée entre deux inconnus ? J’adore. Ce voyage devient de mieux en mieux minute après minute.

13:00 : Le vol pour San Francisco est annonce avec une heure de retard. Ce qui signifie que je n’aurais que 45 minutes pour attraper mon vol pour Chicago une fois que je serai a SF. J’essaie. De. Ne. Pas. Paniquer.


+ 35 HEURES
16:00 :  Embarquement !! Enfin. Je rejoins mon siège, hey mais c’est marrant, on dirait qu’il n’y a pas de télé individuelles… ? Non. Il n’y en a pas. PARDON ? C’est un vol de 15 heures, sur une compagnie américaine, on est en 2013 et on n’a pas de télé ? Non mais lol wtf ptdr quoi. Je ris nerveusement et mes voisins me regardent bizarrement. Et l’hôtesse annonce qu’il n’y aura qu’un diner et un snack servis pendant les 15h… Je prends un somnifère, puis deux. Etant donné les circonstances, cela me semble être la meilleure solution (un gros dodo, pas un suicide hein)

+ 50 HEURES
12:00 : Heure de San Francisco. Arrivée avec une heure de retard comme prévu. Je me rue hors de l’avion pour tenter d’attraper ma correspondance. J’écrase quelques pieds et bouscule quelques gamins au passage. Détermination.



13:15 :  Les douanes m’ont coupée dans mon élan. 1 heure de queue. C’est officiel, j’ai raté mon avion pour Chicago. Retour à un guichet United. La dame me fait patienter 15 minutes avant de m’annoncer, triomphante, qu’elle m’a trouvé un nouveau vol San Francisco – Newark – Montréal. Le prochain avion est donc dans 9 heures. NON MAIS C’EST UNE BLAGUE. United se spécialise dans les correspondances pourries ou quoi ? Est-ce que j’arriverai UN JOUR à destination ? Entière ? En plus je ne sais même pas ou c’est Newark.

13:30 :  Puis ce que c’est comme ça je me CASSE !! Enfin… je vais faire un tour en ville et je reviens pour mon prochain vol quoi. Du moins, si il n’est pas annulé/si il n’y a pas de panne de métro/si je peux repasser les douanes/ si il n’y a pas de volcan islandais en éruption/de tornade/d’invasion de sauterelle… Plus rien ne m’étonnerait.

+ 54 HEURES
16:00 : Dans le centre de San Francisco. J’oublie tout pendant que je brule bronze sous le soleil californien.

+ 60 HEURES
20:00 : Retour à l’aéroport. Mon avion est à l’heure… Alleluia ! Le vol de cinq heures, sans nourriture ni télé, of course, me semble presque court.

20:15 : Je m'amuse a compter depuis quand je ne me suis pas lavée. Ah ouais, quand meme, 32 heures. Trop cracra la meuf.

+ 65 HEURES
6:00 :  Arrivée à Newark, qui s’avère être l’équivalent new-yorkais de l’aéroport Paris-Beauvais de Ryanair. Juste le temps d’avaler un bagel, il est déjà l’heure d’embarquer.

7:00 : Dans un mini avion à destination de Montréal. C’est ma dernière heure de tout le voyage, je serais presque nostalgique… ou PAS. En décollant, je devine l’ile de Manhattan et ses gratte-ciels aux loin. J’ai hâte.


+ 68 HEURES
9:15 : Bienvenue à Montréal ! Enfiiiiiiin. Pas de queue a la douane et miraculeusement ma valise m’attend déjà sur le truc qui tourne. Je reçois un Whatsapp de Sophie : « Désolée je suis dans les bouchons, j’aurais une heure de retard pardon pardon »

… Une heure de retard ? Apres 67 heures de voyage ? Trop facile ! Et puis de toute façon je suis en vacances non ?



Sinon, mon vol retour s’est très bien passé, aucune annulation ni retard – j’espère juste que le bureau des Objets Perdus de l’aéroport de Los Angeles va bientôt me rappeler pour me dire qu’ils ont bien retrouvé mon ordinateur oublié a la douane...

A bientot

5 comments:

  1. Et bien dis donc quel périple! sinon c'était quand même bien les vacances?

    ReplyDelete
    Replies
    1. C'etait super !! Ca valait bien ces 70 heures ;)

      Delete
  2. Oh merde, ça c'est du périple, t'as bien mérité tes vacances!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Graaave ! Et attends que je te raconte ce qui m'attendait au retour :) A bientot pour un debrief Fidjis/Canada ! xx

      Delete
  3. j'adore comme d'hab! :)
    Bisous
    Marjo

    ReplyDelete

Moi, les commentaires, j'adooore !