Saturday, 6 April 2013

Vis ma vie : Des années de coloc

L’autre jour, je me rendais compte que j’avais passé plus de 4 ans en coloc, soit presque 1/6 de ma vie à vivre avec d’autres. 

Ca a commencé en 2006 lors de mon Erasmus à Rome et depuis, dès que je me suis installée à l’étranger, c’est devenu un réflexe. J’ai donc coloqué en Italie, en Allemagne
à Hong Kong et en Nouvelle-Zélande, avec, au total, 1 Allemande, 1 Italienne, 2 Mongoles, 4 Français, 1 Malaysien, 1 Américain, 2 Irlandais, 1 Ecossais, 1 Australien, 5 Anglais, 4 Néo-Zélandais, dans des colocs allant de 2 à 13 personnes. Je me suis fait des amis, ou pas, et j’ai eu souvent eu l’impression de vivre dans l’Auberge Espagnole (même si j'aime pas ce film). 

Actuellement, je vis avec mon British mais on est en coloc quand même : En fait il y a 9 personnes habitant dans une maison énorme, avec jardin. Sur le même terrain, il y a 2 autres bâtiments, on occupe l’un d’entre eux. Alistair l’appelle « le garage », je préfère me contenter de « le château ». On a notre propre salle de bain, cuisine et salon, mais on peut squatter l’intérieur de la maison (salon, cuisine) et le jardin comme on veut, et on ne s’en prive pas.

Bref, revenons à nos canetons : la colocation, expériences et conseils en r
ésultant.

//LA CUISINE 
Une pièce commune importante dans la coloc, car normalement tu ne peux pas y échapper. Mon conseil, ne pas se laisser aller au niveau de la vaisselle, sinon au bout de deux jours c’est Pearl Harbour dans ton évier. Au niveau du frigo, bien penser à avoir TON étagère pour éviter de piquer involontairement (ou pas) les yaourts de ton coloc. Et penser à vérifier a deux fois la date de péremption de tes aliments, pour éviter le fromage qui marche tout seul (miam)

En ce qui concerne les courses, je n’ai jamais fait mes courses en commun avec mes colocs, ni fait des « tours » de cuisine. Chacun pour soi, c’est bien mieux (égoïste mode ON) : pas de stress en mode « mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir leur cuisineeeeeer » quand ta spécialité c’est les œufs au plat. Pas de stress non plus quand tu auras à manger les délices préparés par tes colocs : « oh, une pizza aux frites ! Mais pourquoi personne n’y avait jamais pensé avant… » ou encore «wow, cette galette de quinoa au tofu a l’air tout à fait… excitante»


//LA SALLE DE BAINS
Pareil que la cuisine, tu ne peux pas vraiment l’éviter. Sauf si t’es pas très propre, ou si tu n’as pas de système digestif. C’est là aussi que tu te rends compte si tu vis avec des filles ou des mecs, de mon experience, c’est plus propre si tu partages avec des filles – déjà t’as pas de poils partout. Le truc le plus important dans le partage de la salle de bains, ça reste quand même de se mettre d’accord sur le timing le matin, pour avoir à éviter de fracasser la porte car ton bus arrive dans 3 minutes ET FAUT ABSOLUMENT QUE T’AILLES FAIRE PIPI AVANT mais ta coloc est en train de se laver les cheveux.



//LE SALON
Lieu de convivialité ou tu dois apprendre à partager les canapés… mais aussi la télé. Donc savoir négocier quand tu es tranquillement en train de regarder MTV et que ton coloc switch sur Bloomberg – ou pire – sur le foot. Le salon, c’est aussi un lieu privilégié de la décoration. Je dois avouer que la dessus je suis loin d’être un exemple de tolérance. J’installe ma déco (ma tour Eiffel de 60cm de haut, ma couverture Viet… je suis une vraie Valérie Damidot dans l’âme) mais si mes colocs installent des trucs qui ne me plaisent pas, je les mettrai dans un coin, ou je ferai des petits commentaires ironiques/désobligeants/bien envoyés- tu choisis : « sympa ton pot-pourri à la vanille Pierre… la semaine prochaine tu nous ramènes des chatons en porcelaine ? » HAHAHA (rire de fille très drôle/égoïste/mauvaise – tu choisis) 


Le salon, c’est aussi là où tu retrouveras ton coloc/ où tu TE retrouveras au moins un samedi ou un dimanche matin, affalé(e) dans le canapé, dans un sommeil bien profond, dans des effluves d’alcool, car il/tu n’as pas réussi à retrouver le chemin de sa/ta chambre la veille au soir. 


//TA CHAMBRE
Théoriquement, le seul endroit de l’appart où tu as le droit de te laisser aller, bordeliquement parlant. Mais on a tous connu ce moment où tu es tranquille dans ta chambre, en train de baigner dans tes chaussettes sales et tes bols de céréales a moitie mangés, et ON FRAPPE A TA PORTE, et la tu dois ouvrir, mais t’es mort de honte (ou c’est juste moi ?) 


Mon conseil : Selon l’angle d’ouverture de la porte, étudier le taux de visibilité de la pièce. Laisser cet espace propre et range, pour donner l’impression à la personne sur le seuil de ta porte que WAHOU cette chambre est aussi immaculée qu’un bloc de chirurgie nord-coréen !

En ce qui concerne l’intimité : penser à évaluer le niveau d’insonorité de tes murs, pour éviter que tes colocs t’entendent rigoler comme une baleine devant How I Met Your Mother (ou c'est juste moi ?) ou hurler de douleur quand tu arraches les bandes de cire chaude sur tes jambes.
Niveau intimité aussi, je me demandais : pour ou contre étendre ses petites culottes trouées dans le salon a la vue de tout le monde ?


//LES COLOCS
Principaux sujets de cet article après tout. Et quand on y réfléchit, tes colocs, ce sont quand même a la base des inconnus (la plupart du temps dans mon cas), que tu finiras par connaitre, que tu le veuilles ou non. Avec un peu de « chance » tu finiras même par les connaitre plus que tu ne l’aurais souhaité (qui n’a jamais eu un coloc qui oubliait de fermer la porte quand il est dans la salle de bains?) 

Mais, mais... Que faites vous dans ma salle de bains ?
C’est aussi ceux qui te verront rentrer en nage après avoir escaladé 11 étages d’escalier car ton ascenseur était en panne, ceux qui te verront en pyjama, pas coiffée, pas maquillée, bref, au top de ton esthétisme, ceux qui seront les premiers au courant de tes gros chagrins, les premiers qui rencontreront ton nouvel amoureux, ceux qui viendront t’ouvrir la porte à 2h du mat un samedi car tu as perdu tes clefs, ceux qui te laissent un petit cadeau d’anniv ou de Noël sur ton lit quand tu as le dos tourné (raison de plus donc pour avoir une chambre bien rangée), ceux qui te plieront ton linge sec, (si, comme moi, tu es POUR étendre tes (sous-)vêtements dans le salon).

C’est aussi ceux qui t’apprendront la diplomatie - ouais, finalement ça m’ennuie un petit peu que tu fasses partir une machine à 23h, pauv' type
le partage - oui, je t’en prie, prends ma dernière tomate, qui t’initieront à la comptabilité - alors, 257$ de facture d’électricité… sachant que t’étais pas là les deux dernières semaines… mais que tu me dois 14$ de liquide vaisselle…

De manière générale, je pars du principe que l’on apprend toujours de nos expériences, qu’elles soient bonnes ou mauvaise, et les colocations sont de vraies expériences. 

N’hésitez pas à partager les vôtres ! 

Un petit coucou au passage à Pierre, mon dernier coloc en date, et probablement le meilleur – COUCOU !

Wun Sha St represent...

A bientot,
Lucile

10 comments:

  1. sympa comme tout ton blog,cela me rappelle mon expérience en Allemagne de colocation en Erasmus, il y a déjà 6 ans...(que le temps passe vite)
    Bonne continuation en tout cas :-)

    Linou

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci beaucoup! Ravie que ca te plaise... Et que ca te rappelle de bons souvenirs :)

      Delete
  2. Quoi t'aime pas l'Auberge Espagnole??? Mélo

    ReplyDelete
    Replies
    1. Nooon je suis pas fan du tout!! Sorry :D

      Delete
  3. haha trop fort!! et au fait, plutôt contre étendre ses petites culottes trouées à la vue de tous. mais pour les petits strings sexy par contre (femme fatale inside)(enfin si alistair est ok bien sûr...)

    ReplyDelete
    Replies
    1. Haha c plutot l'inverse pour moi, je suis trop timide poir exposer les jolis !

      Delete
  4. mode d'emploi bien utile, belles rencontres, mais peut etre aussi est tu tres facile a vivre...
    Maman

    ReplyDelete
  5. dommage je n'ai jamais eue l'occasion de faire de la coloc mais ça m'aurai bien plue!en tout cas sympa ton article
    despegirl

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci Audrey :) Ouais la coloc c'est sympa mais je crois quand meme que je prefere vivre jsute avec mon copain, c'est moins chaotique !! Quoique :p

      Delete

Moi, les commentaires, j'adooore !