Tuesday, 2 August 2016

Trois jours de détox, vite donnez-moi une pizza.

Alors que je glandais tranquillou sur Facebook l’autre jour, je tombe sur un article “Testé et approuvé : La détox du Docteur Oz”.

Je me dois de préciser que, en Nouvelle Zélande, lors de mes longues après-midi d’inactivité, je ne ratais pas une émission du Dr Oz. C’est un médecin - enfin, il me semble qu'il ait été radié de l'Ordre depuis, mais bon, passons - qui tous les aprèms, passait à la télé avec des sujets variés tels que reconnaitre un anévrisme (très pratique pour les hypocondriaques comme moi), de l’arsenic dans le riz (six ans en Asie et toujours vivante), la méditation (j’ai essayé ça marche pas), mincir grâce aux graines de café vert (j’ai essayé ça marche pas non plus) etc.



Bref, j’en étais fan. Je lis l’article - une détox à base de fruits et légumes crus, mixés, sur trois jours -  et je me dis, WHY NOT. Histoire de soulager un peu mon body de ces quelques jours  années de junk food, et aussi, soyons honnêtes, histoire de pas trop dépasser du bourrelet dans mon bikini rose made in China fraichement commandé, en taille XL certes, mais en six ans j’ai appris qu’il ne faut jamais, JAMAIS se fier aux tailles ici, toujours en prendre au moins deux au-dessus sinon je pleure.

Moi et ma pote dans nos maillots chinois trop petits.
Poils inclus.
Triple paires de seins non incluses.
Bref, donc le principe de cette détox : Trois smoothies par jour, pendant 3 jours. Et c’est tout. Ouais, c’est pas beaucoup, mais le principe d’une détox, n’est pas de s’empiffrer que je sache. Et puis on parle d’UN LITRE de smoothie par repas. Et puis ça dure que trois jours donc ça devrait le faire, hein Alistair ??

Alistair, au lieu de me répondre que je n’ai pas besoin de faire une détox/proposer de se joindre à moi/me soutenir, me répond : « Ouais, mais sinon t’as qu’à mettre ton maillot une pièce hein.... Et tu te rappelles en Nouvelle-Zélande, t’avais voulu faire les 3 jours à manger que du raisin, au final t’avais tenu une demi-journée avant de manger des frites, et c’est moi qui avait dû finir ces trois kilos de raisin de mes deux. »

C’est pas faux… Pas démotivée pour autant, je prends ma « petite » liste de courses et je vais au supermarché, un dimanche à 21h.

  • Pommes, concombres, lait d'amandes, eau de coco, OK.
  • Ananas, mangue, OK. Mais en conserve parce que j’ai jamais découpé un ananas de ma vie.
  • Beurre d’amandes, plus bobo tu meurs huhuh ! ... OK, j’en ai à la maison.
  • Cèleri… J’en ai pas mangé depuis 20 ans. La dernière fois, c’était en classe de neige, et on nous avait force a tout mange et j'en avais été malade. Donc yep, ravie à l’idée de m’en farcir l’équivalent de deux kilos pendant les 3 prochains jours, surtout à 6 la botte... un truc si dégueu devrait être gratuit. OK.
  • Sel d’Epsom, 3 le paquet, un paquet par bain, soit 9 claqués en 3 jours dans des bains ? C’est quoi cette détox de richou ? Je ne crois même pas que ça se mange ce truc en plus ? Je n’en prends qu’un paquet, que je deviserai en trois #pascher
  • Huile essentielle de lavande : Je n’en vois nulle part. La seule huile essentielle que j’ai chez moi est une huile d’arbre à thé, que je me mets le soir sur les boutons, qui pue tellement que Cookie (et Alistair) refusent de dormir près de moi. #glamour
Donc, pas sure de vouloir me baigner dedans.

Une heure plus tard et 50 balles en moins, je suis en cuisine, à couper tous mes trucs, pour mon petit dej et déjeuner prêts a être mixés le lendemain matin. Rien qu’à l’odeur du céleri, je suis tentée d’abandonner.

Le lendemain, je me réveille une demi-heure plus tôt, et je réveille tous les voisins en mixant a tout va. J’avale mon premier smoothie d’une longue série.

Midi, ok, tout va bien, légèrement faim mais sans plus. Avec appréhension, je goute mon céleri-pomme-concombre-lait d’amandes-citron vert-kale. Eeeurgh. Je me rappelle des témoignages qui disaient que c’était tellement dégueu que ça leur avait envie de vomir : bon, j’en suis pas là mais je mets quand même deux bonnes heures à boire ce truc verdâtre a petites gorgées.

18h je ne tarde pas à rentrer pour pouvoir me délecter de mon dernier délicieux smoothie de la journée (méthode Coué). Qui finalement n’est pas mauvais, même si je n’étais pas convaincue du combo avocat-myrtilles-piment. Je le sirote tout en barbotant dans mon bain salé à un euro.

Moi dans mon bain.
Champagne non inclus.
Bulles non incluses.
Jour 2, le premier smoothie passe tout seul. Pour le deuxième, je me suis munie de mon flacon de Tabasco vert – j’adore ce truc, je pourrais le boire – et j’en verse quasiment la moitié dans la préparation histoire de cacher un peu le gout – ça marche, mais j’ai la bouche en feu. Le troisième, je triche, et plutôt que de mettre le demi avocat, le chili et le jus de citron dans le blender, je les mets dans un petit bol a part et je mélange le tout. Ouais, je me fais un guacamole quoi. Sans chips. C'est d'une tristesse, mais bon il faut savoir faire des sacrifices au nom de la beauté. (LOL)

Grosso modo, mes 3 journées se passent tranquille. Je me permets quelques amandes si j’ai faim – cette sensation de croquant !!!! J'avais tellement perdu l'habitude, que, un instant, j'ai cru que j'allais à nouveau m'y casser les dents. D'ailleurs, tous les jours, je me passe la langue sur ces dents, en cas de morceaux de kale qui seraient restés coincés – un vrai sourire Kalgate (kale + colgate ! ha ! ha !)

Et tous les jours, mes collègues se moquent gentiment de mon litre de smoothie, me demandent si je vais vraiment manger que ça pendant 3 jours –oui- si je fais beaucoup caca –non. Tous les jours, je regarde Alistair se farcir une plâtrée de pates (ce garçon n’est pas très inventif en cuisine) et je suis tentée de céder, mais je résiste – pour mes fans, je me dois d'aller jusqu'au bout, vous comprenez.

smoothie
smoozzie
smooza
mooza
pooza
...pizza.
Et puis finalement, le mercredi soir, j’avale mon dernier smoothie, et ça y est c’est fini. Limite, je suis nostalgique - mais pas au point de continuer un quatrième jour, hein. Pour une fois que je finis un truc que j’ai commencé. Au final en trois jours, un ventre tout rénové qui me remercie, l'équivalent de six mois de légumes avalés, 4% de ma masse corporelle envolée - enfin disons juste 1% au final parce que soyons réalistes, sur si peu de temps ce serait trop beau.


Bref, je suis convaincue. La prochaine fois, je testerai pour vous la Pringles Détox, trois jours à manger que des chips.

PS : Disclaimer comme on dit chez les Ricains : Je suis pas nutritionniste, et j'ai pas été payée pour écrire cet article.